mardi 22 décembre 2015

Mon obsession du blond ~ 2 ~

Me revoilà (enfin...) avec un nouvel article ! J'ai mis du temps à l'écrire celui-là... Je comptais m'y mettre fin novembre mais les attentats qui ont eu lieu à Paris m'ont collé un coup derrière la tête. Moi qui n'allais déjà pas très fort, ça a fini de me mettre dans le brouillard...
Mais à un moment il faut se ressaisir, c’est ce que j'essaye de faire tant bien que mal.

Je reviens pour le 2ème volet de mon Obsession du Blond !

J'ai terminé mon flacon de Blond Vacances (Eugène Perma).
Le temps est donc venu de procéder à un petit bilan.



Commençons par ma façon de procéder. Par le passé, je suivais scrupuleusement le mode d'emploi, à savoir pulvériser le produit sur cheveux humides mais avec le temps, ma technique a quelque peu changé. Pourquoi ? Parce que je trouvais qu'en procédant de la sorte, il m'était impossible de savoir où j'avais mis du produit et s'il y avait des zones que j'avais "négligées". Du coup j'ai opté pour une autre façon de faire. J'utilise un vieux flacon de Nordic Blond de Schwarzkopf dont le plastique est transparent. J'ai tiré 2 traits au marqueur indélébile sur le flacon : le 1er trait correspond à la dose de Blond Vacances que je mets (j'ai fait des calculs afin qu'un flacon de Blond Vacances me fasse environ 5 utilisations), le 2nd trait c'est la quantité d'eau que j'ajoute.



Je mélange énergiquement le tout et je vaporise sur cheveux secs ! Ce qui me permet de mettre la même dose de produit actif sur l'ensemble de la chevelure, puisqu'avec la dose fabriquée, j'arrive à mouiller tous mes cheveux, des racines aux pointes.

Ensuite je procède au séchage avec un sèche-cheveux car la chaleur active le produit (à défaut de pouvoir profiter, en cette saison, des rayons du soleil pour faire le boulot...!). Je précise que le reste du temps je ne me sers JAMAIS de sèche-cheveux. En fait j'évite tout ce qui peut abimer mes cheveux (sèche-cheveux, lisseur etc.), les produits de décoloration sont la seule entorse à ma règle.

Entre chaque utilisation, je fais régulièrement des masques à base d'huile (coco généralement) pour nourrir le cheveux. Et croyez-le ou non mais mes cheveux ne sont pas du tout abimés. Pour tout vous dire ils sont même plus beaux et brillants qu'avant, allez comprendre !

Avec ce flacon, j'ai procédé à 5 utilisations et une petite 6ème avec le peu de produit qui restait, en respectant en moyenne 1 semaine entre chaque utilisation, afin de ne pas trop agresser mes cheveux.
1ère > 22/10/2015
2ème > 28/10/2015
3ème > 04/11/2015
4ème > 10/11/2015
5ème > 18/11/2015
6ème > 24/11/2015 (fin flacon)

Voici la composition du spray Blond Vacances.



Bien sûr il y a du peroxyde d'hydrogène, mais aussi de la glycérine, des protéines de blé. Ce n'est évidemment pas un produit "propre" et sain pour les cheveux, mais il n'a pas non plus la composition la plus dégueu de ce genre de produit et surtout, c'est le meilleur que j'ai trouvé en terme de rapport qualité/quantité/prix.

Pour finir un tel article ne vaudrait rien sans une photo "avant-après", en voici donc une ! J'essaye toujours de prendre mes photos au même endroit et le plus souvent avec la même tenue pour avoir la meilleure idée possible du rendu des couleurs mais la luminosité variant, il est difficile d'obtenir un résultat similaire. Quoi qu'il en soit, on voit que mes cheveux sont déjà un peu plus clairs et lumineux (et surtout on voit qu'ils ont déjà bien poussé !).





Je compte bien sûr ne pas en rester là, il faut que j'achète un second flacon pour continuer le processus d'éclaircissement. Affaire à suivre !

lundi 9 novembre 2015

La dermatillomanie ou "Ma peau, ses problèmes et moi".

Voilà un article pas forcément facile à écrire mais dont je pense qu'il peut être utile à certaines.

Les problèmes de peau. On en a toutes plus au moins eu à un moment ou à un autre. Des boutons, des plaques de sécheresse, des rougeurs. Bref, il y en a tout un tas, chanceuses sont celles qui n'ont jamais eu à en pâtir.

Dans mon cas, le principal problème ce sont les boutons. Ensuite vient la déshydratation, mais celle-ci a longtemps été secondaire face aux indésirables. Par chance, le phénomène a tendance à s'inverser depuis quelques temps.

A l'âge où la plupart des gens souffrent d'acné, c'est-à-dire l'adolescence, j'étais pour ma part plutôt épargnée mais ce répit n'était que temporaire... C'est à l'âge adulte que les boutons ce sont faits plus présents.

J'ai goûté un peu à tous les "plaisirs" : les points noirs, les boutons blancs mais aussi ces enfoirés de micro-kystes.
Ah ceux-là... L'Enfer fait pustule !!

En résumé ce sont de gros boutons sous-cutanés (qui n'ont donc pas de "tête" à la surface de la peau), qui provoquent un gonflement de toute la zone concernée donnant parfois lieu à une micro-déformation de la mâchoire par exemple. Mais ces petites ordures ont en plus cette spécificité d'être hyper douloureux !! On les sent même "pousser" quand ils arrivent. Mais pire que tout : on ne peut pas les percer pour les purger (amis du glamour, bonjour). Rien à faire, une sorte de liquide totalement transparent peut parfois sortir mais ne provoque aucun soulagement, aucun dégonflement de la zone, pire, en général c'est l'inverse qui se produit, le bubon s'en retrouve comme renforcé, plus gros et douloureux que jamais. Enflure !


Voilà justement ce qu'il ne faut pas faire ! Je vous entends d'ici "Non mais on le sait qu'il faut pas toucher à ses boutons ! Tsss." Oui sauf que parfois, on a beau le savoir, on ne peut pas s'en empêcher. Pour certaines, ça reste un acte limité, pour d'autres, ça vire au TOC... Ca porte même un nom, la dermatillomanie... Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre ICI.


 (Image empruntée sur le site http://dermatillomanie-france.com )


Vous l'aurez compris, c'est mon cas... Même si je n'ai jamais eu beaucoup de boutons, les quelques que j'avais (sur le visage mais aussi le dos et le décolleté) étaient (sont ?) une obsession pour moi il fallait (faut?) que je m'en débarrasse. Alors on perce, on presse etc. En gros on fait un carnage dont le résultat s'avère pire que le problème d'origine.. J'ai remarqué que mes crises sont en général liées à un état de stress et plus le stress est important, plus la crise est longue et "intense"...

Outre le fait d'avoir des écorchures, plaies etc. visibles (visage) ou cachées (dos et décolleté), le deuxième pas kiss-kool du tout auquel on ne pense pas ce sont... les cicatrices... Car si les boutons c'est moche, en général ça passe et s'estompe, alors que les cicatrices, elles, elles restent.

Comme des images sont souvent plus parlantes que des mots, j'ai sélectionné quelques photos de mon front et de mon menton (zones du visage concernées par les boutons) pour que vous voyez un peu de quoi je parle... Croyez-moi ça n'a pas été une décision aisée à prendre que de vous montrez ça, sans retouche ni rien...


 Juin 2011 
Croyez-le ou non mais là en plus j'ai un peu de font de teint et de correcteur...


 Août 2013
La joie des effets du soleil sur des cicatrices etc. Un look léopard fort sympathique...


 Octobre 2015
Quasiment plus de boutons, les cicatrices s'atténuent doucement (très, trop doucement... mais bon).


 Juin 2011
Idem que pour le front, sur celle-là il y a du maquillage...


 Août 2013
Sans commentaire...


Octobre 2015
Au niveau du menton aussi, ça commence à aller un peu mieux, mais ça reste pas terrible...



Dans une société de plus en plus focalisée sur les apparences, où le "look" et la beauté sont parfois plus importants et plus "valables" que des diplômes ou de l'intelligence, il n'est vraiment pas facile d'assumer une peau amochée. Encore moins quand on est soi-même responsable de cet état. Quelle ironie quand on sait qu'à la base, on était dans une recherche de peau "parfaite"...

Ces derniers mois, j'ai une relation plus apaisée avec ma peau. Déjà j'ai moins de boutons qu'avant (quant à dire pourquoi, je ne sais pas, j'ai 2 pistes possibles, si ça vous intéresse, dites-le moi en commentaire et je ferai un article dessus), donc qui dit moins de boutons, dit moins de pulsions à les triturer. Ensuite, quand il m'arrive encore de les traquer le nez collé au miroir, j'y vais beaucoup plus en douceur qu'avant, les conséquences en sont beaucoup moins graves.

Ceci étant, je me retrouve avec un front particulièrement "marqué", ce que je peux à peu près camoufler avec du maquillage. Mon plus grand regret se porte finalement au niveau du dos et du décolleté... Voilà pourquoi je suis condamnée aux vêtements ras de cou...

Faites bien attention si vous êtes comme moi ou que vous sentez que vous prenez cette direction. S'il vous arrive de rester scotchée devant le miroir, à traquer le moindre petite bouton pour lui faire la peau : ARRÊTEZ avant qu'il ne soit trop tard comme moi... J'ai bien conscience que ce n'est pas facile du tout alors n'hésitez pas à en parler à un médecin, voir à consulter un psy car c'est souvent un problème de mal-être, d'anxiété etc. qui se cache sous ce comportement.
Vous pouvez aussi aller voir un dermato, évidemment, même si je dois reconnaitre que dans mon cas, ça ne s'est pas avéré concluant (j'en ai vu 2 différents...).

lundi 19 octobre 2015

Mon obsession du blond ~ 1 ~

Mes cheveux c'est une longue histoire compliquée. Depuis toute gamine, j'ai très régulièrement eu des compliments sur mes cheveux, je me souviens notamment d'une fois, il y a très longtemps, où j'étais partie faire le marché avec ma grand-mère et elle avait croisé une personne de sa connaissance (sa coiffeuse je crois) qui avait largement complimenté la beauté de mes cheveux. Des années plus tard, en 2007, j'avais pris RV chez un coiffeur et là encore, des compliments sur leur matière etc.
Pourtant... Mes cheveux m'agacent ! D'accord ils ont une bonne matière, ils sont en bonne santé, sont brillants et pussent vite (voire très vite !). Mais ils m'agacent à cause de leur nature, j'ai 2 natures de cheveux différentes sur la tête (oui oui, ça me fut confirmé par ce même coiffeur en 2007) : ceux qui entourent mon visage sont fins et lisses, alors que ceux à l'arrière de ma tête sont plus épais et ont tendance à onduler. Autre chose que je n'aime pas avec mes cheveux : leur couleur ! Officiellement je suis "blonde" mais moi je me vois plus proche du châtain clair (ou alors à la limite blond cendré foncé). En gros ma couleur naturelle est terne et ennuyeuse.

Depuis toute petite je suis obsédée par le blond. J'ai toujours rêvé d'être blonde (vraiment blonde, pas foncé, ni cendré ni que sais-je). Sauf que voilà, je n'aime pas aller chez le coiffeur. En 36 ans de vie, j'ai dû aller moins de 10 fois chez un coiffeur ! Et pour être honnête, les 3/4 du temps j'en suis ressortie déçue voire même carrément traumatisée (bon ok il faut relativiser mais bon quand on vous rate votre coupe, y'a de quoi l'avoir mauvaise). N'ayant donc pas de coiffeur "attitré" et ayant beaucoup de mal (euphémisme) à leur faire confiance, je ne me vois absolument pas leur confier ma couleur ! D'ailleurs pour être tout à fait honnête avec vous, ces derniers mois je me suis même mise à me couper les cheveux moi-même, ayant envie de cheveux plus courts (aux épaules) mais aucune envie de retourner chez un coiffeur.

Bref, je me perds. 

Avec la mort de ma petite chatte en août dernier, l'envie de cheveux courts que j'avais m'est totalement passée, j'ai à nouveau envie de les laisser pousser (ne me demander pas pourquoi, je n'en sais rien, mais clairement je lie cette envie au drame que j'ai vécu et dont j'ai énormément de mal à me remettre).

A ces cheveux longs, une autre envie à refait surface : le BLOND. Ca a doucement commencé à regardant le film "Gone Girl" avec la superbe Rosamund Pike. Puis en y réfléchissant, j'ai réalisé que la plupart des filles que je trouve belles, sont blondes comme les blés. Pour n'en citer que deux, je dirais Amanda Seyfried (pour laquelle j'avais craqué dans "Veronica Mars" y'a déjà pas mal d'années) mais aussi la superbe Candice Swanepoel.

En fouinant un peu sur le web, il s'avère que seule l'une d'entre elles est une vraie blonde pure et dure : Amanda Seyfried, comme un peut le voir sur cette photo d'elle jeune.



 Ah ce blond...!!

En ce qui concerne Rosamund Pike, je la soupçonne d'être blond foncé, cendré, un peu comme moi mais en plus clair néanmoins. J'ai trouvé cette photo d'elle dans un vieux James Bond où son blond est nettement plus "sombre" que celui qu'elle arbore de nos jours. D'ailleurs son blond varie selon les photos, ce qui me fait dire qu'il n'est pas 100% naturel.




Quant à Candice Swanepoel, là j'ai clairement été surprise de découvrir qu'à la base, elle est châtain ! Comme quoi, un beau blond bien fait ne fait pas forcément faux.




Pour en revenir à ma personne, je me suis déjà éclairci les cheveux toute seule avec des produits vendus en grandes surfaces, principalement des sprays éclaircissants, ils étaient d'ailleurs assez blonds jusqu'à ce que je me mette à les couper aux épaules en mai 2014. La preuve avec une photo datant de février 2014.


Certes ce n'est pas le blond clair des filles que je cite dans cet article, mais c'est déjà nettement plus blond que ma couleur de base. Et rien ne dit que si je n'avais pas persisté plus longtemps, je n'aurais pas fini par atteindre le blond de mes rêves.


Et pour finir, une photo "état des lieux" de là où je pars actuellement concernant 1> ma couleur et 2> ma longueur.
Photo datant du mois dernier (mi-septembre).
Mes cheveux m'arrivent (m'arrivaient... ils ont déjà repris facilement 2 bon centimètres) aux épaules et ont cette couleur totalement merdique, fadasse et terne... 

Dernier point : après avoir passé des années à utiliser des shampoings sans silicones, j'ai décidé très récemment de m'y remettre parce que... j'en ai marre des nœuds ! Il faut bien reconnaitre qu'un des effets secondaires peu appréciables du "sans silicones" au niveau capillaire c'est d'avoir beaucoup plus de nœuds que ce soit après le shampoing ou à tout moment de la journée... Donc je me remets aux silicones avec 2 shampoings acquis récemment.

Désormais je dois donc acheter un spray éclaircissant, mon choix va probablement se porter sur le spray "Blond Vacances" de Kéranove, car c'est le plus intéressant en terme de prix, de quantité et de qualité. Et peut-être également un soin, peut-être le masque Go Blonder de John Frieda, à voir.

D'ailleurs si vous avez des suggestions de produits sympas, agréables à utiliser, efficaces et qui ne bousillent pas totalement les cheveux, je suis preneuse !!

Affaire à suivre !

lundi 5 octobre 2015

Produits finis : 3 shampoings.


Aujourd'hui, je m'attaque à 3 shampoings que j'ai terminé le mois dernier.




D'abord je vais vous parler d'un produit issu des Laboratoires Léa Nature, le shampoing Niaouli et Guarana de chez So'Bio Etic.


Ce shampoing est devenu un "classique" pour moi, je ne pourrais pas dire combien de flacons j'ai déjà utilisé mais ça doit bien faire 3 ans que j'en ai toujours un dans ma douche !
Ce que j'aime dans ce shampoing ? D'abord le fait qu'il soit bio et pas cher. Il mousse correctement (même s'il ne faut pas vous atteindre à une tonne de mousse comme avec la plupart des shampoings plus "classiques") et se rince très bien. J'aime son odeur, légère et pas entêtante. Mes cheveux se démêlent correctement même sans utiliser d'après-shampoing. Et bien sûr, il ne contient pas de silicones. Une fois secs mes cheveux sont légers et brillants.


Un petit coup d'oeil à la composition.



Encore un shampoing bio, cette fois-ci trouvé en magasin bio il y a plusieurs mois. Il s'agit du shampoing Tonifiant de la marque Bio Seasons. J'avais été attirée par le parfum annoncé "Mangue-Pamplemousse" car j'étais dans une période où j'avais envie de pamplemousse !


Ne connaissant pas du tout la marque je ne savais pas du tout à quoi m'attendre mais j'ai bien aimé ce shampoing. Encore une fois on a affaire à un produit qui mousse modérément, qui se rince très bien, avec une odeur très douce et légère. Bon j'avoue, j'aurais aimé que le côté agrume/pamplemousse soit plus prononcée mais reste que l'odeur était quand même agréable !
Pas de problème particulier pour démêler les cheveux (mais je pense que mes cheveux sont assez sympa à ce niveau-là).

Par contre je suis triste parce que le magasin où je l'avais acheté a changé de propriétaires et ils ne distribuent plus la marque. Dommage, j'aurais aimé découvrir d'autres produits Bio Seasons et pas seulement en capillaires !

Une composition plutôt sympathique !


Pour finir, je vais vous parler d'un shampoing "Force et Eclat" de chez Timotéi de la nouvelle gamme, avec un gros 0% sur l'emballage.


 J'avais déjà eu des shampoings Timotéi, le "Force et Eclat" ancienne version, avec lequel je n'avais aucun problème.

La nouvelle version c'est une autre histoire...
Bon ça mousse bien, ça se rince correctement (même s'il faut un peu plus insister qu'avec les 2 précédents), ça sent bon. Les cheveux se démêlent correctement. Bref, à priori rien à signaler. Sauf que ! J'ai remarqué au fil du temps que je me grattais la tête ! Chose qui ne m'arrive jamais d'ordinaire. J'ai vite fait le lien en alternant avec les autres shampoings. Je ne saurais pas dire à quel ingrédient j'ai réagi ou si c'est que ce shampoing est très "agressif" pour mon cuir chevelu ?! Mystère... Toujours est-il que ce shampoing me donne des démangeaisons. Je ne rachèterai donc pas.



La composition.


En conclusion, je dirais que les shampoings bio ont tendance à moins mousser que les shampoings non-bio mais qu'ils se rincent bien plus facilement. L'autre grosse différence entre les 2 premiers et le Timotéi est l'absence de silicones dans les bios or les silicones facilitent il est vrai, le démêlage des cheveux, aussi bien à la sortie de la douche, que plus tard quand ils sont secs, mais les cheveux sont plus légers avec le bio. Il y a donc du pour et du contre dans les 2 catégories, après c'est à l'appréciation de chacun !


Actuellement sous ma douche j'ai 4 shampoings différents, donc 2 gros flops dont je vous parlerai ultérieurement !

jeudi 17 septembre 2015

Hydratants Visage KORRES [Echantillons]

Les échantillons sont un moyen très pratique de découvrir des produits. Évidemment, leur faible contenance ne permet que de se faire un avis partiel sur le produit (impossible en effet de voir les effets sur le long terme) mais cela permet au moins de découvrir la texture du produit, son odeur (très important dans mon cas car j'ai un nez super sensible) et de voir comment notre peau réagit (quand un produit doit me donner des boutons en général je le sais très vite, 1 à 2 applications me suffisent généralement pour voir apparaitre les indésirables).

Voilà pourquoi j'ai décidé également de faire des articles sur les divers échantillons que j'ai l'occasion de tester.

La semaine dernière, j'ai essayé 2 hydratants visage de la marque KORRES

KORRES est une marque qui m'a toujours attirée de part son côté naturel mais aussi les senteurs proposées notamment dans les produits corps (jasmin, freesia, poire, bergamote etc.) ! Le hic c'est qu'il n'y a aucun point de vente sur mon département, ce qui ne me laisse comme autre choix que de passer commande, mais j'avoue, je préfère pouvoir sentir avant de me lancer dans un achat, surtout quand les produits sont quand même relativement chers... Du coup j'ai envoyé un email à la marque (bien avant d'avoir mon blog, j'étais juste une consommatrice lambda comme la GRANDE majorité des gens) pour savoir s'ils pouvaient m'envoyer quelques échantillons. Pour info, j'avais à l'époque (ça remonte à plusieurs mois) envoyé des emails à quelques autres marques qui me tentaient, KORRES a été la seule marque à avoir la gentillesse et la générosité de répondre positivement à ma demande. Et croyez-moi c'est devenu assez rare pour être noté !

Venons-en aux échantillons qui nous occupent aujourd'hui :  la crème hydratante à la Rose Sauvage et la crème premières rides au Magnolia.


Formats différents mais même contenance 1.5ml, c'est pas gros mais j'ai réussi à faire 3 jours avec chacun.



ROSE SAUVAGE
Crème hydratante 24h & éclaircissante SPF6
Peaux normales à sèches


La première chose qui m'a frappée avec cette crème c'est son odeur, je m'attendais à ce que ça sente vraiment la rose (comme ça peut être le cas avec le Nectar de Rose de Melvita) mais il n'en est rien, c'est une odeur douce où on peut trouver un fond de rose, mais rien de très franc. Je ne peux pas dire que j'ai détesté mais clairement je n'ai pas accroché (ceci dit ça aurait senti franchement la rose ça n'aurait pas été mieux, je ne suis pas une fanatique du parfum de la rose).

A l'application le produit est agréable quoi que visiblement trop riche pour ma peau, du coup ma peau a gardé une légère brillance et un toucher un peu "gras" pas de plus plaisant... L'hydratation est bonne à court terme (3 jours d'essai) mais cette crème était trop riche pour ma peau. Il existe une version pour peaux mixtes à grasses, elle m'aurait peut-être mieux convenue. Malgré ce petit inconvénient de brillance, je n'ai pas eu de mauvaise surprise, pas de bouton à déplorer.

En résumé, si je n'ai pas grand-chose à reprocher à cette crème, elle n'a clairement pas été un coup de cœur et je ne l'achèterai pas en grand format.

Composition : Aqua/ Water/ Eau, C12-20 Acid PEG-8 Ester, Glycerin, Hexyldecanol, C12 – 15 Alkyl Benzoate, Titanium Dioxide, Dicaprylyl Carbonate, Pentylene Glycol, Rosa Canina Fruit Oil, Cetyl Alcohol, Hydrogenated Olive Oil Myristyl Esters, Macadamia Ternifolia Seed Oil, PEG-20 Methyl Glucose Sesquistearate, Methyl Glucose Sesquistearate, Imperata Cylindrica Root Extract, Olea Europaea (Olive) Oil Unsaponi.ables, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Alcohol, Alpha-Isomethyl Ionone, Alumina, Aluminum Stearate, Arginine, Ascorbic Acid, Ascorbyl Palmitate, Benzoic Acid, Benzyl Benzoate, Benzyl Salicylate, Butylphenyl Methylpropional, Caprylyl Glycol, Carbomer, Citric Acid, Dehydroacetic Acid, Ethylhexylglycerin, Hexyl Cinnamal, Hexyldecanol, Hexyldecyl Laurate, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Isodecyl Salicylate, Lactic Acid, Lonicera Caprifolium (Honeysuckle) Flower Extract, Lonicera Japonica (Honeysuckle) Flower Extract, Parfum(Fragrance), PEG-8, PEG-40 Hydrogenated Castor oil, Phenoxyethanol, Polyaminopropyl Biguanide, Polyhydroxystearic Acid, Sodium Phytate, Tocopherol, Tocopheryl Acetate, Vitis Vinifera (Grape) Seed Extract, Xanthan Gum.






MAGNOLIA
Crème de jour premières rides


Alors là, niveau odeur, c'est une tout autre histoire ! On a affaire à une odeur fleurie bien présente mais que j'ai... adorée ! Faudrait un jour que j'aille coller mon nez sur un magnolia pour voir si c'est le même genre d'odeur ou pas, mais quoi qu'il en soit, cette crème sent très bon.

Avec une telle odeur, l'application est évidemment un vrai plaisir ! La crème pénètre bien, l'hydratation à court terme (là encore 3 jours d'essai) est bonne, pas d'effet gras à déplorer ni de bouton. C'est une crème pour tout type de peaux. Bon, là je dois avouer que je suis sceptique, comment une crème pourrait aussi bien convenir à une peau grasse qu'à une peau sèche...? Oui... Enfin bref, toujours est-il que sur ma peau normale déshydratée, elle m'a bien convenue.

En résumé, si j'en avais les moyens financiers, je pourrais me laisser tenter par cette crème, au moins pour en voir ses effets à plus long terme, notamment sur les fameuses "premières rides"...!

Composition : Aqua/Water/Eau, Caprylic/Capric Triglyceride, Pentylene Glycol, Polyglyceryl-3 Methylglucose Distearate, Cetearyl Alcohol, Glyceryl Stearate Citrate, Glycerin, Saccharomyces/Xylinum/Black Tea Ferment, Macadamia Ternifolia Seed Oil, Tocopheryl Acetate, Alaria Esculenta extract, Ascorbyl Palmitate, Benzoic Acid, Benzyl Alcohol, Butylene Glycol, Carbomer, Ceratonia Siliqua Gum, Dehydroacetic Acid, Ethylhexylglycerin, Glyceryl Caprylate, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Hydroxyethylcellulose, Lecithin, Lonicera Caprifolium (Honeysuckle) Flower Extract, Lonicera Japonica (Honeysuckle) Flower Extract, Magnolia Officinalis Bark Extract, Maltodextrin, Olive Oil Decyl Esters, Panax Ginseng Root Extract, Panthenol, Parfum (Fragrance), Phenoxyethanol, Polyaminopropyl Biguanide, Potassium Sorbate, Sodium Hydroxide, Sodium Polyacrylate, Sodium Stearoyl Glutamate, Squalene, Tetrasodium Glutamate Diacetate, Tocopherol, Vitis Vinifera (Grape) Seed Extract. 

jeudi 3 septembre 2015

Mes deux crèmes de l'été 2015.

Cet été j'ai utilisé 2 crèmes en alternance, ayant aujourd'hui terminé les 2 pots, je prends le temps de rédiger un article pour vous donner mon avis.


Mille et Un Jours - GARANCIA



La crème a une texture relativement épaisse (mais pas compacte non plus), de couleur blanche et avec une odeur assez prononcée que je ne saurais décrire, ni fleurie ou quoi que ce soit d'autre, une odeur comme souvent dans les produits de para ou parfumeries, indéfinissable mais assez forte. En ce qui me concerne je n'ai pas du tout aimé l'odeur qui, par chance, ne dure pas dans le temps...!



A l'application, j'avais l'impression que cette crème laissait comme une "couche", j'avais une légère sensation qu'elle étouffait un peu ma peau. Une sensation qui n'est pas vraiment agréable surtout les jours où il fait chaud. Résultat j'avais tendance à avoir la peau qui collait voire luisait sur la zone T.



En dehors de ça, je n'ai pas noté de points particulièrement négatifs, je n'ai pas eu de boutons à déplorer (ma peau en fait très facilement sur le front et le menton). L'hydratation est correcte mais pas transcendante non plus, je n'ai pas noté d'effet au niveau tonicité de la peau ni sur mes quelques rares ridules, ce qui est un peu dommage compte tenu du prix du produit.

Bilan : ce n'est pas un mauvais produit mais je le trouve trop cher pour ses résultats.
C'était mon premier essai d'un produit Garancia et je dois avouer que ça ne m'a pas spécialement donné envie d'en découvrir plus. A tort peut-être ? Il y a des produits Garancia que vous conseilleriez ?







Crème Lissante Lumière d'exception - LIFT'ARGAN (Bio)



Cette crème a une texture un peu plus fluide que la précédente (sans être liquide pour autant) et une couleur légèrement jaunâtre. Son odeur que je qualifierais de fleurie est légère et personnellement je l'ai trouvé très plaisante !



Sa texture fluide fait qu'on peut longuement masser le visage avec sans que le produit ne peluche, ce que j'ai trouvé très appréciable. Le produit pénètre bien la peau, la laissant douce et sans sensation d'étouffement.



L'hydratation est correcte mais assez limitée, si elle a pu suffire à ma peau normale en été, elle aurait clairement été insuffisante à l'automne. Là encore, aucun problème de boutons à déplorer. Par contre niveau éclat de la peau, effet sur les rides et autres promesses, je n'ai rien vu de notable. Après il faut dire que je n'ai pas la peau spécialement marquée, ni le teint terne... La crème contient des nacres dorées qui peuvent donner un léger effet "illuminateur" mais pas de risque de ressembler à une boule à facettes non plus !

Bilan : j'ai bien aimé cette crème même si elle est trop juste niveau hydratation (qui est LA qualité première que je cherche dans un soin), ceci étant elle m'a suffisamment plu pour me donner envie de me pencher sur cette marque.


mardi 1 septembre 2015

In Memoriam...

Voilà un article qu'il va m'être bien difficile de rédiger... Si je me force à le faire c'est que j'en ai besoin pour "avancer" et pour expliquer le fait que je me force à reprenne un blog.

Il faut remonter début octobre 2012. Un petit bout de chat est arrivé dans le fond de notre jardin. On n'a jamais su d'où il venait, ni s'il avait une maison, ni même son âge.

La puce s'est avérée être une demoiselle, pas peureuse du tout et même "collante". En effet à l'époque nous avions déjà à la maison une chienne (aujourd'hui âge de presque 15 ans 1/2) et une vieille chatte de 17 ans. Il était donc hors de question (pour mes parents du moins car s'il n'avait tenu qu'à moi j'aurais direct ouvert la porte à la nouvelle venue) d’accueillir une bestiole supplémentaire.
Mais la demoiselle avait de la suite dans les idées et une volonté de fer : elle VOULAIT venir chez nous. Elle est donc restée une bonne semaine à miauler quasi non-stop devant la porte-vitrée du salon... Evidemment, très rapidement on s'est mis à la nourrir dehors même si on savait que, ce faisant, elle risquait encore moins de repartir, mais bon, c'était un petit bout et l'hiver approchait...
Et finalement un beau jour, mon père (ahah qui aurait cru que ce serait lui) l'a laissée entrer.

Que dire... Tout s'est très bien passé avec notre chienne (ahah la pauvre, envahie par 2 chats !), par contre avec la vieille chatte, ce fut beaucoup plus compliqué. On était obligé de les séparer en fermant les portes etc. car sinon dès qu'elles se croisaient, elles se sautaient dessus, crachaient ...
Cette organisation ne dura que peu de temps puisqu'en avril 2013, ma vieille Minette a rendu l'âme..

La petite a donc pris totalement possession de son domaine.

C'était un amour de petite chatte. Elle avait TOUT pour elle, elle était drôle, joueuse, intelligente, tendre, bavarde, câline. Vraiment, elle avait TOUT pour elle..

Depuis son entrée dans la maison en octobre 2012 elle n'avait JAMAIS passé une seule nuit dehors, jamais. Chaque soir, elle rentrait (plus au moins tôt) pour dormir tranquillement dans le salon. Mais le vendredi 7 août dernier, elle n'est pas revenue. Malgré mes appels à répétitions, mes tours du jardin en secouant frénétiquement le sachet de croquettes (ce qui habituellement la faisait revenir en 4ème vitesse). Là, rien... J'ai veillé jusqu'à 1h45 du matin... Je suis montée me doucher puis suis redescendue voir à la porte vers 2h30, mais elle n'était toujours pas là. Je sentais au fond de moi qu'il avait dû se passer quelque chose de grave, j'en pleurais dans mon lit même si malgré moi je voulais garder l'espoir.

J'avais lassé un mot sur la table de la cuisine pour que mes parents le trouve à leur réveil, en leur expliquant ma veillée, que j'avais laissé les volets entre-ouverts pour qu'elle puisse se réfugier si elle était revenue dans la nuit... Et j'avais fini mon mot par : "Par pitié, venez me réveiller en me disant qu'elle est revenue..."

Le matin, je me suis levée, je suis descendue à la cuisine et là ma mère est arrivée, en larmes en me disant : "Je ne sais pas comment te le dire..." Là, j'ai compris. Je me suis effondrée en larmes "Pas elle, non pas elle..." Mes parents l'avaient retrouvée morte dans la rue...

Je vous passerai les détails des minutes, des heures, des jours qui ont suivi. Sachez juste que j'ai une plaie béante à la place du coeur et qu'elle saigne quotidiennement...



 Il m'est impossible de mettre une photo d'elle pour illustrer cet article car depuis ce drame, je n'ai pas pu regarder la moindre photo d'elle... Rien qu'à écrire cet article, je me suis à nouveau effondrée en larmes. 

 Elle n'avait que 3 ans et n'aurais jamais dû mourir comme ça... Ma puce, c'était mon bébé d'amour, mon petit cœur, mon soleil au quotidien...

Je t'aimerai éternellement...





lundi 31 août 2015

Ma découverte de SPIEZIA.

Il y a quelques mois, j'ai entendu parler de la marque Spiezia avec des retours plutôt positifs. Je me suis donc renseignée et l'image de la marque, la composition naturelle des produits me parlaient vraiment. Leur huile à la vanille a fini par me convaincre : j'ai acheté le mini kit de découverte !


"Spiezia Organic Facial Starter Kit"
Dans ce kit découverte on retrouve leur gamme de soins visage, à savoir :

* le nettoyant visage (10ml)
* le gommage doux Rose & Camomille (10ml)
* l'huile visage Rose & Vanille (10ml)
* l'hydratant intensif (10ml)
* le tonique floral (10ml)




Je dois reconnaitre que quand j'ai reçu mon kit j'ai été surprise par la petitesse des produits mais bon aucune arnaque hein, puisque leur contenance est indiquée sur les sites internet où on passe commande. C'est juste que dans ma tête je les imaginais plus grands. Mais peu importe au final, je vais même vous dire, ça a un côté "mignon", on a un peut l'impression de jouer à la dinette comme quand on était gamine !

Mais passons. Je n'ai pas résisté bien longtemps avant d'ouvrir chaque petit contenant pour sentir les produits.
Ce sont des produits naturels, les odeurs sont donc naturelles ! Rien à voir avec les senteurs fortes et très marquées qu'on trouve souvent en para ou en parfumerie.


Petit tour d'horizon :


* Le nettoyant visage.

Cocos nucifera (coconut) oil, simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, sesamum indicum (sesame) seed oil, olea euopaea (olive) fruit oil, cera alba (beeswax), calendula officinalis (calendula) flower extract, chamomilla matricaria recutita (German chamomile) flower extract, eucalyptus globulus (eucalyptus) leaf oil, eugenia carophyllus (clove) bud oil, anthemis nobilis (Roman chamomile) flower oil, salvia sclarea (clary sage) flower oil, triticum vulgare (wheat) germ oil, *citral, *citronellol, *eugenol, *isoeugenol, *limonene, *linalool.

Une odeur très particulière, assez présente. Pour voir lu pas mal d'articles etc. sur ce produit, la plupart insiste sur son odeur d'eucalyptus... J'avoue être très sceptique, j'adore l'eucalyptus, mais vraiment, or je ne retrouve pas du tout cette odeur dans le nettoyant. Pour moi ce qui domine clairement c'est le clou de girofle ! Un peu l'impression d'être chez le dentiste quand on utilise le produit. Si au début ça m'a fait un peu bizarre, je dois avouer que très vite je me suis mise à adorer ! (Pourtant je n'aime pas aller chez le dentiste, je vous rassure.)
Niveau texture c'est un baume avec une composition largement dominée par des huiles, c'est donc très gras ! Il démaquille très bien. Le mode d'emploi préconise de retirer le produit avec une lingette en coton humidifiée, personnellement je me nettoie le visage avec un savon pour enlever un maximum de gras, je n'aime pas avoir une sensation de gras qui reste sur la peau après m'être lavé le visage (le genre de sensation qu'on a également avec les huiles démaquillantes). Ceci étant bien que le produit soit très gras (oui, redondance) je n'ai eu aucun problème de bouton à déplorer (j'en fais assez facilement sur le front et le menton), bien au contraire, j'ai l'impression que ce baume aide à purifier ma peau. Mon petit plaisir est de le laisser poser quelques minutes après avoir longuement masser mon visage.
Bilan : très satisfaite de ce produit. Pour tout vous dire je l'ai même racheter en grand format ! Et vu le peu de produit nécessaire à chaque fois, j'en ai pour des mois !




* Le gommage doux Rose & Camomille.

Cocus nucifera (coconut) oil, simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, sesamum indicum (sesame) seed oil, olea euopaea (olive) fruit oil, cera alba (beeswax), chamomilla recutita (chamomile) flower extract, calendula officinalis (marigold) flower extract, triticum vulgare (wheat) germ oil, vanilla planifolia (vanilla) bean extract, rosa damascena (rose) flower extract, rosa damascena (rose) flower oil.

Une odeur herbacée discrète, on retrouve clairement la camomille et la rose, nettement moins la vanille pourtant présente dans la composition. Ce produit a pour moi été un flop. Outre le fait qu'il ne soit pas très ragoutant quand on le regarde, il n'est surtout pas du tout pratique à utiliser. On a des particules végétales qui surnage dans un fond huileux et quand on en prélève sur ses doigts, ça forme des amas très difficiles à étaler correctement sur le visage et qui ont tendance à tomber dans le lavabo avant qu'on ait le temps de frotter.
Bilan : très difficile de juger de l'efficacité du produit tant il fut galère à utiliser...



* L'huile visage Rose & Vanille.

Buxus chinensis (jojoba) oil, triticum vulgare (wheatgerm) oil, rosa damascena (rose) petal extract and essential oil, vanilla planifolia (vanilla) pod extract.

Une légère odeur de rose enveloppée dans le parfum doux et suave de la vanille. A ce niveau là c'est une vraie réussite ! Après c'est une huile, j'adore utiliser des huiles, mon visage lui aime nettement moins... Du coup je l'utilise de façon très modérée et plutôt sur le décolleté et le cou.
Bilan : si vous aimez les huiles, si votre peau aime les huiles et que vous aimez l'odeur de la vanille,  foncez !




* L'hydratant intensif.

Simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, sesamum indicum (sesame) seed oil, olea europaea (olive) fruit oil, cera alba (beeswax), triticum vulgare (wheat) germ oil, achillea millefolium (yarrow) extract, citrus limon (lemon) peel extract, centella asiatica (gotu kola) extract, citrus aurantium flower oil, daucus carota sativa (carrot) extract, equisetum avense (horsetail) leaf extract, lavandula angustifolia (lavender) flower oil, rosa damacena (rose) flower extract, rosa damascene (rose) flower oil, urtica dioica (nettle) leaf extract, *citral, *citronellol, *linalool.


Je n'ai trouvé aucune odeur particulière à ce produit. Dans le pot il ressemble fortement au nettoyant et pour cause le début de la composition est identique. C'est très gras... En hiver quand la peau est très sèche, qu'elle tire et fait des plaques de sécheresse, ça apporte du confort mais ça ne remplace absolument pas une crème de jour ! Par ailleurs il faut en mettre vraiment très peu sinon risque de se retrouver avec le visage glissant de gras.
Bilan : je n'ai toujours pas terminé mon petit pot, c'est vous dire si je n'y ai pas trouvé mon compte... C'est une déception.



* Le tonique floral.

Lavandula angustifolia (lavender) flower water, anthemis nobilis (chamomile) flower water, salvia officinalis (sage) water, lavandula angustifolia (lavender) flower oil, anthemis nobilis (chamomile) flower oil, salvia officinalis (sage) leaf oil, *citral, *cintronellol, *linalool.

En voyant la composition je m'attendais à un parfum de lavande, Ô déception... L'odeur qui domine est clairement la sauge, rendant ce tonique très peu plaisant à utiliser... Pour le reste, rien à redire, c'est un tonique basique, je n'ai pas trouvé qu'il apportait grand-chose à ma peau.
Bilan : il y a bien plus agréable sur le marché, y compris dans les produits bio (ne serait-ce qu'une simple eau florale). J'ai péniblement finie ma petite bouteille.


Voilà mon expérience avec la gamme visage de SPIEZIA. J'y ai trouvé du bon, voire très bon, avec le baume nettoyant, et du très bof avec par exemple le gommage et le tonique. Mais après chaque peau est différente et nous n'avons pas tous les mêmes goûts en matière d'odeurs donc je dirai que si vous aimez le bio, les produits avec des compositions correctes et des parfums naturels, ça vaut le coup d'essayer cette marque, au moins ce petit kit qui permet de découvrir les produits sans gros investissement financier et éventuellement après d'acheter en grand format, le (ou les) produit(s) qui vous aura convaincue, comme je l'ai fait avec le baume nettoyant. Et je ne le regrette vraiment pas !